Vous venez d’acheter une maison ou un condo tout neuf, mais il n’est pas question de vous contenter du « beige constructeur » qui orne les murs? Alors voici 10 conseils pour que votre nouveau chez vous soit à la mesure de l’achat que vous venez de faire…

J’ai appris à peindre les murs et plafonds il y a bien une vingtaine d’années, lorsque j’ai commencé ma carrière de designer. Ce n’est pas bien compliqué, mais il faut tout de même mettre en pratique quelques principes de base et être minutieux dans l’exécution.

Avant même de commencer à peinturer, rappelez-vous ces choses toutes simples : il n’y a pas de « petits » travaux de peinture, et ce qui métrite d’être fait mérite d’être bien fait…

1. Achetez une monture de rouleau en métal

La monture de rouleau est le manche sur lequel on fixe le rouleau. Il vaut la peine de s’en procurer un de qualité, qui ne fera pas de bruit, durera longtemps et ne rouillera pas lorsque vous le laverez.

2. Achetez un rouleau avec centre en plastique

Le rouleau est le cylindre pelucheux que l’on enfile sur le manche. Un rouleau peu dispendieux avec un centre en carton se déformera peu à peu à mesure qu’il deviendra humide par le contact avec la peinture. Cela pourrait laisser des marques sur le mur.

3. Achetez un grand plateau à peinture!

Un grand plateau rend le travail plus facile et vous permet d’y mettre une bonne quantité de peinture, ce qui réduit les risques d’accident lors des manipulations.

4. Bien imprégner le rouleau de peinture

Lorsque vous trempez le rouleau dans la peinture, prenez bien le temps de l’imprégner. Et plus les poils du rouleau sont longs, plus il peut retenir de peinture, réduisant ainsi le va-et-vient entre le mur et le plateau. Prenez donc bien le temps de tremper le rouleau.


5. Évitez les coups de rouleau secs et courts

En appliquant la peinture sur le mur, évitez les petits coups rapides et secs concentrés sur une petite surface. Commencez par tracer avec le rouleau un grand « W » sur le mur, puis appliquez la peinture sur toute la hauteur du mur. Cette façon de faire vous permettra de bien étendre la peinture et accélérera le travail.

6. Appliquez la quantité de peinture recommandée

Appliquez la quantité de peinture recommandée par le fabricant. Trop souvent, on tente de l’étaler le plus possible afin d’économiser. C‘est une erreur, car cela peut affecter la couleur et faire en sorte que vous devrez repeindre la pièce plus souvent.

7. Ne pas faire d’un coup tout le découpage

Bien que cela soit tenant, résistez à l’idée de faire le découpage d’un seul coup. Pour un meilleur résultat, mieux vaut découper une petite surface, puis étaler la peinture au rouleau sur le mur en chevauchant la peinture encore toute fraîche du découpage. Ce sera un peu plus long, mais vous aurez un fini parfaitement lisse et uniforme.

8. Toujours appliquer deux couches

Il faut TOUJOURS appliquer deux couches de peinture, de façon à obtenir le fini souhaité. Certains fabricants affirment qu’une seule couche suffit, mais selon mon expérience ce n’est le cas que pour les couleurs pâles appliquées sur un mur déjà pâle et encore, il faut prendre bien son temps pour l’appliquer.

9. Rangez le pot de peinture à l’envers

La peinture se conserve longtemps si elle n’est pas exposée au grand froid. Assurez-vous de bien refermer le pot. Placer le couvercle, recouvrez-le d’un papier puis refermez le pot hermétiquement en frappant avec un marteau. Entreposez ensuite la peinture dans un endroit frais et sec et en plaçant le pot à l’envers. De cette façon, la peinture se mélangera lorsque vous retournerez le pot lors d’une prochaine utilisation.

10. Achetez un pinceau de qualité

Un pinceau de qualité coûte plus cher à l’achat, bien sûr, mais si vous le nettoyez bien, il se conservera beaucoup plus longtemps qu’un pinceau peu dispendieux. Achetez un pinceau angulaire et à soies effilées qui facilite grandement l’étalement de la peinture. Lorsque vous avez bien lavé le pinceau, utilisez le trou du manche pour le suspendre et le faire sécher. Il ne faut jamais le laisser sécher en le déposant dans un pot. Pour ma part, j’enfile le pinceau sur un cintre pour le faire sécher.

Le conseil boni…

Vous n’avez pas d’outil pour ouvrir le pot de peinture? Bien sûr, vous pouvez utiliser un tournevis ou une clé, mais une bonne pièce d’un dollar ou de deux dollars canadiens feront tout aussi bien l’affaire!

En résumé, un travail de peinture bien fait dépend évidemment du talent du peintre, mais aussi et surtout de bons outils qui facilitent grandement la qualité et la rapidité du travail. À vos pinceaux!

Images: Brandon Barre