Conseil d’experts, déco et plus

  • La Banque du Canada a surpris tout le monde hier en annonçant une baisse du taux du financement à un jour d'un quart de point de pourcentage, à 0,75 %.

  • Pour l’immense majorité des gens, le lieu où l’on habite doit répondre à certains critères bien précis : il doit être situé à proximité des transports en commun, les services de proximité doivent être variés et accessibles à pied et il doit permettre de concilier facilement vie, travail et loisirs.

  • Quel est le revenu annuel requis pour acquérir une propriété au Canada? Une étude de Workopolis indique les revenus requis dans chacune des grandes villes du pays.

  • Déménager l'hiver comporte ses avantages comme ses inconvénients. Il y a risque de tempête, bien sûr, mais la compagnie de déménagement vous chargera moins cher. Quelques conseils pour un déménagement en douceur.

  • Avec l'hypothèque subsidiaire, vous pouvez augmenter le montant de votre hypothèque à mesure que la valeur de votre propriété s’accroît et sans avoir à la refinancer. Fort bien, mais il y a aussi des inconvénients...

  • Les spécialistes suggèrent fortement aux acheteurs de maison de vérifier leur tolérance au stress généré par une hypothèque à long terme. Parce qu’ils sont habitués depuis longtemps à des taux d’intérêt extrêmement bas, certains consommateurs se sont endettés à un niveau très élevé et ils risquent gros si jamais les taux augmentent.read more

  • Comme le démontrent bien ses romans à succès, J’adore New York, J’adore Paris et Carnet d’une romancière à Paris, Isabelle Laflèche connaît bien la Grosse Pomme et la ville Lumières. Mais elle en connaît un bout aussi sur sa propre ville, Montréal.

  • Lorsque l'offre de logements est faible, la demande est forte, et les acheteurs sont souvent prêts à payer plus pour acquérir une propriété. Mais attention : il y a de nombreuses raisons de ne pas se livrer à une surenchère...

  • L’indice des prix des logements neufs (IPLN) a augmenté de 0,1 pour cent en septembre, après la hausse de 0,3 pour cent enregistrée au mois d’août. En fait, les hausses en Ontario et en Alberta compensent les baisses enregistrées au Québec et au Manitoba.

  • Le coût du loyer constitue probablement votre plus importante dépense mensuelle. Vivre seul a son charme, mais aussi son prix. Vivre avec un colocataire peut par contre vous permettre de vivre dans un plus grand espace et peut-être dans un plus beau quartier.

  • En partageant les coûts, vous paierez sensiblement le même loyer que si vous habitiez seul dans un studio ou un appartement d’une seule chambre, mais vous économiserez sur le prix du chauffage et des autres services publics et possiblement de la nourriture, mais devrez sacrifier quelque peu de votre intimité.

  • Afin d’éviter d’être au cœur d’une guerre des prix, ces acheteurs vont parfois jusqu’à offrir 10 pour cent de plus que le prix demandé, sans fixer aucune condition, et en exigeant une réponse rapide avant la date limite fixée pour l’ouverture des offres.